Visite en Anglais du Woolworth Building

Jeudi 28 février 2019 11:00-12:00 sur inscription

Visite en Anglais
Durée : 1heure
PAF :$33
Responsable : Nathalie Fontaine

Cette visite nous permettra d’admirer le magnifique Woolworth Building, un site historique national, célèbre dans le monde entier (classé au patrimoine New Yorkais depuis 1983), il a été longtemps fermé au public seuls certains tours, comme le notre, sont accrédités pour nous conter son histoire et nous permettre de partir à sa découverte.

Le saviez-vous ? Si vous avez vu le film Fantastic Beasts on vous le donne en mille quel est le headquarter de Macusa ?... Et il y a plein de choses à apprendre... Footlocker ça vous dit quelque chose, quel est le lien vaec ce building ?

Alors à quoi s’attendre puisque l’immeuble est occupé et donc pas complètement ouvert au public. Si l’accès aux étages supérieurs ne nous est pas autorisé il y a, en revanche, plusieurs zones à explorer en plus du plongeon dans l’histoire du développement de Manhattan au travers de ses immeubles mais aussi d’ hommes.

Pour aller plus loin :
Conçu par l’architecte Cass Gilbert ( oui c’est aussi lui qui a fait, entre autre ,the Hamilton custom house alias the National Museum of American Indian !) , le Woolworth fut le plus haut gratte-ciel du monde de 1913 à 1930. Décrit par les critiques d’architecture comme une merveille d’ingénierie, le Woolworth Building dévoile son extraordinaire hall d’entrée ( un espace unique en Amérique du Nord ) et habille ses énormes proportions avec de splendides vitraux, de spectaculaires mosaïques, de superbes peintures murales et des sculptures (réalisées avec un certain humour). Baptisé la « cathédrale du commerce » en 1916, il est devenu instantanément célèbre dans le monde entier et a contribué à promouvoir l’entreprise de Frank Woolworth (un entrepreneur ingénieux, fondateur de la société Woolworth spécialisée dans le retail de marchandises à petit prix, les fameux magasins "Five and Dime") .

Pendant la période de dynamisme économique des années 1920, le design gothique des gratte-ciels était considéré sur le plan national et international comme le symbole du succès matériel américain ( la grandiloquence du hall en est la preuve tangible). À ce jour, il évoque le climat expansionniste du début du XXe siècle (comme on peut le découvrir sur la façade extérieure de l’immeuble), lorsque New York était le port le plus prospère de la nation et une passerelle commerciale pour le monde entier.

Authentification requise
Certaines informations liées à ce rendez-vous ne sont accessibles qu'aux membres de l'association.